Paire 661

Pour avoir roulé avec ces deux modèles de genouillères, 661 EVO 3D0 2012 et POC Joint VPD 2012, je vous propose un petit comparatif qui, bien sur est seulement basé sur un ressenti personnel.

Sur le Papier :

Les deux modèles utilisent la même technologie de protection, à savoir cette fameuse molécule qui absorbe les chocs et qui à l'impact durcit. Chez 661 on la nomme la D30 et chez POC le VPD (ViscoElastic Polymer Dough). Elles disposent toutes les deux de protections latérales (intérieur et extérieur) supplémentaires. Ces dernières sont plus fermes sur la POC.

Les deux fabricants prônent la souplesse et le confort de leurs genouillères pour une utilisation freeride/enduro.

Le tarif est similaire pour ces deux modèles, avec une moyenne de 80,00 € la paire. Cela peut varier de quelques euros selon les sites marchands.

En réalité, qu'en est-il ?  

     Dos 661Face 661Le modèle de chez Sixsixone est beaucoup plus souple et malléable, en main, que la POC sur laquelle au premier touché on pourrait presque penser qu'une coque rigide est à l'intérieur.

Autre différence, deux velcros sur la Sixsixone sont présents pour assurer le maintien et éviter que cette dernière ne descende alors que la POC se contente d'un seul velcro en haut, mais avec une bande silicone intérieur. Cela a son d'incidence, car avec 1 seul velcro, les genouillères POC descendent moins que les 661. Un peu moins seulement car avec les vibrations du terrain ou suite aux séances de pédalage, il ne faut pas rêver, ça bouge forcément un peu au bout d'un moment. 

        Dos POCFace POCNéanmoins, en terme de maintien, je privilégierai le modèle POC qui m'a semblé mieux se maintenir, même avec un seul velcro.

Pour la question du confort, les deux fabricants assurent un confort optimal de leur modèle. Certes, on est à l'aise dans les deux modèles et on ne ressent aucune gène au pédalage. La rigidité un peu plus importante de la POC, ne gène en rien. Par contre, la 661 m'a paru beaucoup moins aérée et au bout d'un moment, on a très vite chaud dedans. Pourtant l'intérieur du genou est ouvert contrairement à la POC. 

Enfin, en terme de qualité de fabrication, la 661 est, à mon sens, en retrait. Les coutures ne tiennent pas et la partie tissue à l'intérieur du genou a tendance à se déchirer au fil du temps. Les passants des bandes velcro déchirent de peur.

Pour le poids : Les Sixsixone font 393 gr (la paire) vs POC 462 gr (la paire) 

En conclusion : Mon choix s'oriente plus vers le modèle de chez POC pour son confort supérieur, le fait que l'on ai pas trop chaud dedans et surtout pour une qualité de fabrication qui parait supérieur.

 

  661 D30 POC Joint VPD
CONFORT étoileétoileétoile  étoileétoileétoileétoile
QUALITE  étoileétoile  étoileétoileétoile
PRIX  étoileétoileétoile  étoileétoileétoile

 

 

Tag(s) : #Equipement Pilote

Partager cet article

Repost 0