IMAG0114Comme diraient certains : Ca c'est fait !!!!

Seconde édition consécutive bouclée pour cette Garoutade 2013 ...

Toujours très tôt dans l'année, cette édition s'annonce cette fois-ci dantesque : La météo n'est pas vraiment encourageante avec du vent de 90 à 100 Km/h en rafales et des température de -2° le matin et -11° en ressenti. Même la neige est au rendez-vous ... 

Mais cela ne nous refroidit pas pour autant. Arrivée à La CATALANE, le Samedi 15h00, pour le retrait des plaques. Une fois cela fait, on enfourche les spads direction les pistes enduro. La fameuse piste noire, ou en 2012, j'avais laissé un hauban arrière

Je rigole mais cela a bien failli faire rebelotte cette année encore et au même endroit avec la même faute

Il faut dire aussi qu'avec seulement 37 Kms de VTT au compteur depuis le début de l'année, on était un peu en manque ...  

17 Kms de chauffe bien sympatique pour réapprivoiser un peu les cailloux.

GOPR0307  GOPR0308

P1040025.jpg  P1040026.JPG

Puis, après 19H, retour à LA CATALANE pour un apéro et voir enfin en live les fameux CAMINADE, made in france 

Je n'adhère toujours pas à la géométrie, on aime ou on aime pas, mais ces 2 vélos m'ont moins déplus en vrai qu'en photo.

Après, je trouve le projet plus qu'interessant et leut phylosophie également. Je leur souhaite vivement de réussir dans leur aventure. Longue route à CAMINADE

One-4-All.jpg  Simple-Track.jpg

Le lendemain matin 6h00 le reveil sonne, je me lève, je réveille Simone ... Heuuuuuu non, mes coéquipiers  

Séance habillage : Un cuissard long + un pantalon, un sous-vêtement puis un maillot ML, veste Hivers et coupe Vent ... Bonnet, mouffle, cagoule ... on se sent un peu engoncé quand même

Direction LA CATALANE, cette fois-ci, pour le départ. 7h15 : après un premier Flash code des plaques c'est parti.

Je ne part pas serein et j'avouerai même que je pensais sincèrement que si j'allais jusqu'à 40 kms cela serait déjà pas si mal avec ces conditions, météorologiques et physique du bonhomme.

On est vite dans le bain avec un circuit nouveau sur le début. Les 20 premiers kilomètres sont plutôt hard et bien pentus. Juste après le 1er ravito à 24 kms, les premières crampes. 32 Kms au compteur seulement. Ben j'ai pas le "cul sorti des ronces"

Je persiste et je récupère un comparse du 85, Antouaine. On fera un bon bout de chemin ensemble au train, le nôtre, cela me remet en jambes et je retrouve le moral. Descente pleine balle, je rattrape un autre comparse, Vincent et son Niner sir 9. Il me laisse passer. J'entend le GPS qui me dit que je suis hors tracé. Pris dans le plaisir de la pente, je m'éclate jusqu'en bas. 5 min puis 10 min personne ne sort du single. Un gars me dit que 3 autres gars sont partit sur la droite. Je repars à l'assaut du CH3. Au bout de 2 Kms, je me sent bien seul. Y'a un loup !!!! Demi tour, je remonte le single et je retrouve la trace. Je redescends cette fois sur la bonne trace, pour finir au ravito 2 qui était en fait à 100m plus bas si le gus m'avait dirigé dans l'autre sens. Merci  : 40 minutes de perdues !!!!  

Je ne traine pas au ravito, ça caille trop. Le temps de faire le plein du camel et je repars. J'enchaine les points de passages,les poussages, les raidars mais le plaisir est là dans le D-. Les singles sont tout simplement jouissifs. Je lâche beaucoup plus que sur l'édition 2012, reconnaissant les descentes et certains passages.

Une portion de bitume avec un gros D+ s'annonce. J'aperçois plus haut dans les lacets un points de contrôle. J'aperçois même certains de mes comparses. Le gars du pointage me demande si je veux couper ??? Hors de question

1 km plus loin, la batterie du GPS me lâche ... C'est le bouquet. Il doit rester à la louche une dizaine de kilomètre à parcourir. Je lève le pied, (autant dire que je suis presque à l'arrêt) pour prendre la roue d'un gars avec un GPS. Quelqu'un arrive enfin, je le suis. Le single n'est pas très pentu mais il virevolte entre les arbres ... c'est le pied une nouvelle fois ... On arrive au fameux pointage. Bryce m'encourage et me dit qu'il ne reste plus qu'une patate et un single pour rejoindre la CATALANE. La patate est celle qui mène à la citerne puis le single déroule derrière bien ludique et technique aussi à travers la roche. Dernier coup de cul et la descente finale vers les vergers avant le retour.

17h00 dernier flash de la plaque à LA CATALANE. C'est bouclé   ......

.... mais j'en ai quand même beaucoup plus bavé qu'en 2012 !!!   

trace Garoutade 

De retour, ce lundi dans nos Pays de la Loire les cailloux, les patates et les singles me manquent déjà

Un grand bravo pour cette belle édition, à toute l'organisation et aux bénévoles .... BRAVO à vous

 

La vidéo en ligne ....

 

 

Tag(s) : #Rando

Partager cet article

Repost 0