J'avais hâte, depuis samedi dernier, de faire mes premiers vrais tours de roues, avec ce nouvel Enduro Pro 2018.

C'est chose faite depuis ce soir. Petite sortie, principalement dans les descentes d'Orvault, pour une toute première prise en mains de l'engin.

Ce qui m'a tout de suite étonné, en m'asseyant sur la selle, c'est l'écrasement des suspensions. Un peu comme lorsque l'on monte sur un DH. Mon réglage de SAG est nickel pourtant.

Ensuite la seconde impression fut l'angle de direction. Idem qu'un DH, c'est très ouvert devant.
Premiers tours de pédales pour entamer une montée. Ca s'emmène pas trop mal, même si la bête est plus imposante que mon 2014.

La transmission Eagle est très précise et les vitesses passent sans bruit. Pas eu l'occasion de mettre le 50, même avec le plateau de 30 dt, au lieu de mon 28 dt sur l'ancien enduro.
Bon, on sent quand même que c'est plus lourd a emmener mais finalement ca se fait pas trop mal.
Puis la pente s'inverse. Là, c'est une autre histoire .... Au démarrage, genre mini sprint, le vélo est très réactif et part vite. Ensuite dans le D- , c'est impressionnant de stabilité et de confort. 

J'étais emballé par la Pike mais avec cette Öhlins RXF36, on est encore un cran au dessus. Ca gomme tout. L'amorto STX22 est du même niveau et le combo transforme littéralement le bike en canapé volant. J'ai à peine senti les quelques sauts sur le parcours. Un truc impressionnant.

Quel confort ...

Je ne suis pas encore très à l'aise avec les 800 mm de cintre qui donne une direction très réactive. Mais avec quelques sorties cela devrait aller.
Enfin, je me m'interrogeais quand même un peu sur la réelle utilité de la tige de selle qui incline la selle. C'est pas mal quand même, on passe effectivement derrière beaucoup plus naturellement et rapidement.

En tous cas, les premières impressions sont bonnes. Le vélo est dans le programme que j'imaginais. Certes, moins polyvalent que la version 2014, mais beaucoup plus performant dans le D-.
C'est clairement un version Enduro bodybuildée qui ne demande qu'à aller très vite dans les singles et le D-.
Il faudra bien évidemment continuer à se familiariser avec ce beau bébé pour en tirer le meilleur. 

En tous cas, sur les quelques kilomètres de ce soir, ce fut un vrai plaisir.

Specialized Enduro Pro 2018 : Prise en mains
Tag(s) : #Les Vélos, #Actus, #Test Bike

Partager cet article

Repost 0